Ma  Mère.

 

 

 

Ma mère,

Tu es une vraie clairière.

 

Ton visage,

Ne change pas d’âge.

 

Tu es jeune et jolie,

Comme une jeune fille.

 

Et je voudrai que ton cœur,

Jamais ne meurt,

 

Et dans le notre,

A tout jamais,

                    Reste gravé.

 

                         

                                     Babeth.