Un Bout De Chemin.

 

J’ai cette immense joie qui monte en moi,

Dès qu’à chaque fois je pense à toi.
A vrai dire, c’est d’ailleurs tout le temps :

Dans mon esprit tu es toujours présente.

 

Oui, je compose pour toi ce petit poème,

Car je veux que tu saches que je t’aime.
Je veux encore et encore te l’écrire,

Et je veux toute la journée te le dire.

 

Quand tu es arrivée : Quelle Joie !

De deux, nous sommes passés à trois.
Je ne peux te décrire cet émoi, cette douceur,

Cette chaleur que tu as allumée dans mon cœur.

 

Je ne peux pas éteindre ce feu : il est mon maître,

En plus de  mon cœur, il enflamme mon être.
J’ai besoin de cet amour que tu m’offres,

Comme un bien précieux au fond de son coffre.

 

Des sensations nouvelles m’ont envahi,

Tu as donné un nouveau sens à ma vie.
Ces sensations, je les aime de tout mon être,

J’ai toujours voulu dans ma vie les connaître.

 

Je n’éprouve que de la joie en ta présence.

Avant la fin de ma vie, je te dis merci d’avance.
Avec toi, je découvre une autre face de l’amour,

Et  mon souffle,  je te le donne jour après jour.

 

Je voudrais dans la vie toujours tout te donner,

Te donner et t’offrir sans jamais compter.

Je n’attends presque rien en retour :

Ton regard, ta tendresse et ton amour.

 

Tout cela et même plus, tu me le donnes déjà,

Sans que je te le demande, et avec joie.

J’espère que nous serons toujours amies,

Amies au-delà d’une maman et de sa petite fille.

 

Je ne sais pas où la vie va nous mener,

Mais je sais que toujours je t’aimerai.
Laisses-moi prendre ta main dans ma main,

Et faisons ensemble un bout de chemin.

 

 

                                                         Babeth.