Les Passants Inconscients

 

 

La ville est loin maintenant,

Mais je revois encore les passants

Me regarder d’un air furieux

Parce que moi, j’étais heureuse.

 

Comment leur dire qu’il faut rêver ?

Comment leur dire qu’il faut s’amuser,

Et oublier, pendant un certain temps

La vie qu’on mène à présent ?

 

Ils sont si préoccupés par leurs travaux,

Qu’ils ne voient pas que le monde est beau.

Et si cela continue, dans quelques années,

La Terre leur rendra son tablier.

 

Mais qu’ils bougent Grand Dieu !

La Terre est en train de nous faire ses adieux.
Elle est en train de mourir.

Et il faut que nous l’aidions à s’en sortir !

 

Mais ils ne comprennent pas.

Alors moi, je m’en vais vers toi …

La ville est loin maintenant.

Et j’ai oublié les passants.

 

 

 

                                                  Babeth.