Celui Que J’Aime.

 

 

 

Je ne croyais pas être capable d’aimer,

Et j’ai eu l’impression de me réveiller,

Autour de moi tu as tout fait chanter.

J’aurais crié à en perdre haleine,

Pour que le monde sache que je t’aime,

Que tu avais fait de moi une reine.

 

Mais après tout, qu’importe les gens,

L’important, c’est que tu es présent,

Et cela jusqu’à la nuit des temps.

 

Tu es pour toujours le soleil de ma vie.
Et la chaleur de ton corps me suffit,

Pour hier, aujourd’hui et le demain de la vie.

 

Je suis si bien auprès de toi.

Je me sens calme dans tes bras.

Tes yeux me réchauffent quand j’ai froid.

 

Les mauvaises choses ne me font plus peur,

Depuis que ta vie est entrée dans mon cœur,

Je ne pense plus qu’à notre bonheur.

 

Ta main guide la mienne dans ce que j’exécute.
Ta bouche guide mes mots lorsque je discute,

Et tout en moi vibre dans l’espoir de devenir toi.

 

Oui, je ne suis bien qu’à travers ton corps,

Et ce dernier vaut bien plus pour moi que de l’or.
Je veux désormais lui abandonner mon sort.

 

Je veux que tu saches si tu es incertain un jour,

Si tu doutes, je ne sais pourquoi, de mon Amour,

Que tu seras mon seul horizon et cela pour toujours.

                                                       

                                                             Babeth.