Savoir Partager.

 

 

Marie Josée, la vie ne t’a pas épargnée.
Obstacles et douleurs sont ton lot au quotidien.

Mais toujours tu as su aimer les tiens.
Tu donnes et tu donnes sans jamais t’épuiser.

 

Quand des jours tu n’as plus la force de lutter,

Pense à ceux qui sans toi ne sont plus rien.
Non, ne souris pas : il y en a plein !

Alors à la dame à la faux fait un pied de nez.

 

Même si tes problèmes sont lourds à affronter,

N’oublie jamais que ton sourire nous fait du bien,

Que, bien sûr ce fardeau, il est le tien,

Mais que nous pouvons au moins t’aider à le porter.

 

                                              Babeth